Mycose des pieds : informations et traitements

Vos orteils vous démangent, vous sentez que vos ongles sont plus épais ? Vous souffrez probablement d’une mycose plantaire.
La mycose des pieds est maladie dermatologique très répandue. 10% de la population en France en souffriraient mais tout le monde ne sait pas forcément comment s’en débarrasser. Pourtant, il existe de nombreuses solutions médicales et naturelles pour retrouver de jolis pieds et ne plus jamais entendre parler de cette mycose des pieds.

La mycose des pieds, c’est quoi ?

La mycose des pieds (ou « Pied d’athlète ») est une inflammation de la peau qui atteint l’espace entre les orteils. Elle est plus fréquente que la mycose des ongles (qui atteint aussi le pourtour de l’ongle), connue sous le nom d’onyxis ou périonyxis.

Dans 30% des cas, les patients ont à la fois une mycose des pieds et une mycose des ongles. Et il arrive aussi que la mycose plantaire se propage à d’autres parties du pied.

Cette mycose n’est pas une maladie grave mais elle est longue et tenace et par conséquent désagréable à vivre. En effet, elle s’accompagne de démangeaisons intenses et de divers autres symptômes pénibles.

mycose des pieds

Elle est aussi très contagieuse. C’est pourquoi, il faut agir rapidement, dès l’apparition des premiers symptômes, pour ne pas que l’infection se répande et pour ne pas contaminer les autres.

Les causes de la mycose des pieds

Cette maladie de peau est due à un champignon microscopique qui adore l’humidité et qui est très contagieux, appelé dermatophyte. Ce champignon à l’aspect filamenteux survit dans les milieux humides et chauds (des conditions idéales) comme l’intérieur d’une chaussure, une piscine ou un sauna. On le retrouve aussi dans les douches communes et les vestiaires.

Parfois, des levures comme le Candida peuvent en être à l’origine. D’autres champignons comme le Microsporum, le Trichophyton et l’Epidermophyton peuvent aussi être les contaminants.

Normalement, la peau fonctionne comme une barrière contre les infections mais parfois elle est endommagée et les champignons réussissent à la pénétrer. En effet, ces champignons profitent d’une faiblesse de l’individu (une maladie ou tout simplement une petite plaie ou le fait de transpirer beaucoup), s’installent dans la couche superficielle de l’épiderme où ils se nourrissent de kératine (ils sont kératinophyles), s’y multiplient et entraînent une mycose.

Mode de transmission

La transmission se fait généralement par le sol : vos pieds entrent en contact avec des morceaux de peaux d’une personne infectée, tombés au sol. Ou alors votre pied a été contaminé parce que vous vous êtes frotté à un pied infecté.

Le linge de bain ou les vêtements peuvent également être contaminés par ce champignon. C’est de cette façon que la maladie se propage à la famille. Par conséquent, pour prévenir le risque de contamination, il est essentiel de ne pas partager son linge et de porter des chaussons lorsque vous allez dans des endroits qui risquent d’être contaminés.

Les symptômes de la mycose des pieds?

Une mycose des pieds est facilement reconnaissable. Cependant, si vous avez le moindre doute, montrez vos pieds à votre médecin. Il confirmera le diagnostic sans que vous ayez à passer des examens supplémentaires. Vous pouvez aussi consulter un spécialiste (un dermatologue), qui fera peut-être un prélèvement pour établir le diagnostic. Il saura surtout, de cette manière, quel est le traitement le plus adapté.

La mycose plantaire progresse en plusieurs stades :

La mycose du pied

crème mycose des pieds
  • Une lésion entre les orteils. Dans 90% des cas, les lésions sont situées dans l’espace entre le 4ème et le 5ème orteil. Pourquoi ? Parce qu’à cause des chaussures, le petit orteil est recroquevillé vers l’intérieur et, suite aux frottements, la peau est plus humide à cet endroit.
  • Des démangeaisons entre les orteils
  • La formation possible de cloques
  • Des rougeurs
  • Des fissures ou des crevasses entre les orteils, parfois douloureuses
  • Un dessèchement de la peau, des desquamations (la peau pèle). Ce sont ces squames qui tombent au sol et qui contaminent les autres.
  • Parfois une odeur désagréable due à la macération

Plus rarement, le pied peut s’enflammer et la plante du pied se fissurer et entraîner des saignements et des douleurs. La surface ou les côtés du pied peuvent aussi être touchés. Ils peuvent devenir rouges avec des desquamations.

La mycose de l’ongle

L’ongle change de couleur et d’aspect : il s’épaissit, se décolle, devient blanc ou jaune. Il devient aussi friable.

Les tissus du pourtour de l’ongle sont rouges et douloureux. Il peut y avoir un liquide clair qui s’en écoule.

traitements champignons pieds

Les personnes à risque

Tout le monde peut être touché, même les enfants. Mais certaines personnes sont plus à risque de développer cette infection.

  • les diabétiques : le diabète est un facteur favorisant et aggravant. En effet, une mycose du pied peut entrainer une plaie chronique et conduire à l’amputation.
  • Les patients souffrant de problèmes de circulation sanguine aux pieds comme des varices ou une arthrite.
  • Les sportifs (d’où l’appellation de pied d’athlète) : le fait de transpirer et de porter des chaussures fermées (ou en plastique) pendant longtemps est un facteur favorisant les mycoses.
  • Les patients sous corticoïdes : les corticoïdes favorisent le développement des infections ; la mycose plantaire en fait partie.
  • Les personnes immunodéficientes. Elles deviennent plus sensibles aux champignons.

Les traitements médicaux

Non traitée, une mycose plantaire peut se propager aux autres orteils et aux ongles et entrainer une onychomycose. Des complications peuvent également apparaître comme une cellulite bactérienne. Cette dernière est due à des streptocoques ou staphylocoques et, dans ces cas-là, votre vie peut être en danger.

Il faut donc agir rapidement pour se soigner et surtout pour ne pas contaminer ses proches.

Un antifongique à application locale

soigner mycose des pieds

Les mycoses des pieds se soignent très bien grâce à des antifongiques. Ces médicaments sont disponibles en format crème, gel, poudre et lotion. Il existe même des sprays antifongiques.

Vous ne devez appliquer le produit qu’après un lavage minutieux de vos pieds (à la Bétadine par exemple) et un séchage soigneux. Attention, prenez bien en considération que le champignon s’étend au-delà des lésions que vous voyez. Alors, appliquez l’antifongique sur la plaie, en couche mince et sur deux centimètres tout autour.

Pour prévenir une autre contamination, lavez-vous bien les mains avant et après application.

Le risque d’effets indésirables est moindre. Le hic, c’est la durée du traitement, il peut être long. Comptez au moins 3 semaines avec des applications 2 fois par jour. Mais si la mycose est récidivante, vous en aurez pour au moins 12 mois de traitement avant que le champignon ne disparaisse.

Attention, n’arrêtez jamais votre traitement prématurément, l’infection pourrait récidiver.

Progrès de la médecine : il existe un traitement (pour les adultes seulement) en une seule application. C’est une solution antimycosique, ‘Lamisilate® monodose 1 %’. Son seul inconvénient est qu’il faut traiter les deux pieds (espace entre les orteils et voute plantaire comprise) et ne pas les laver pendant 24 heures.

Un traitement par voie orale

Parfois le traitement local ne suffit pas. Votre médecin peut alors vous prescrire un médicament pour vous débarrasser du champignon. La durée du traitement peut aller de 2 à 6 semaines.

En cas de surinfection bactérienne, vous devrez également prendre un traitement antibiotique.

Les traitements sans ordonnance

Si votre mycose est peu avancée, vous savez désormais que vous pouvez trouver des traitements antifongiques sans ordonnance en pharmacie. Ils la guérissent à 70 voire à 80%.

Si seulement vos ongles sont touchés, vous pouvez appliquer dessus des vernis spéciaux pour les ongles atteints de mycoses (‘Excilor Solution traitement de la mycose de l'ongle’ par exemple ou ‘Addax Expert Solution Ongles Mycosés’).  

  • Ils formeront un film protecteur et non perméable sur votre ongle. 
  • Ils élimineront les champignons à l'origine de la mycose.
  • Ils préviendront leur propagation.
  • Ils favoriseront la régénération et la croissance de l’ongle.

Les traitements naturels

Certains traitements naturels peuvent compléter celui prescrit par votre médecin

  • Phytothérapie

Certaines teintures soignent les mycoses comme la teinture mère de Calendula ou la teinture de Propolis. Mettez-en sur vos lésions 2 fois par jour pendant au moins 1 mois.

Autrefois, les Incas utilisaient l’écorce d’un arbre sacré, le « pao d’arco » (également appelé lapacho) pour ses qualités anti-inflammatoires et ses propriétés antiseptiques. Faites une décoction avec l’écorce séchée (faites-en bouillir quelques grammes dans de l’eau) et une fois tiède, plongez vos pieds dedans 15 minutes. Vous pouvez aussi prendre cette décoction par voie orale, elle fortifiera votre système immunitaire.

L’aloe vera a aussi les mêmes propriétés.

  • Homéopathie

Vous pouvez également renforcer l’efficacité de votre traitement fongicide avec un traitement homéopathique. Votre pharmacien peut vous conseiller ‘Graphites 15CH’ ou ‘Sepia officinalis 5CH’. Si votre mycose est le fait d’une levure, il vous recommandera sûrement ‘Monilia albicans D8’.

  • Aromathérapie

Certaines huiles essentielles sont reconnues pour leurs vertus antifongiques:

  • l’huile essentielle d’Eucalyptus globulus,
  • l’huile essentielle de citronnelle (à diluer),
  • l’huile essentielle d’arbre à thé,
  • l’huile essentielle de lavande,
  • l’huile essentielle de cèdre de l’Atlas,
  • l’huile essentielle de laurier noble,
  • l’huile essentielle de géranium rosat….

Les marques Phytosun ou Arkophrma en proposent plusieurs gammes. Vous pouvez les appliquer sur les lésions diluées (avec une huile végétale : huile d’amande douce ou jojoba par exemple) ou pures. Faites-le 3 fois par jour jusqu’à disparition de la mycose. Et, 1 fois par jour, pendant quelques semaines si vous craignez une récidive. Mais attention, ce genre de traitement est contre-indiqué chez les personnes allergiques, les femmes enceintes, celles qui allaitent et chez les enfants.

Comme alternative aux huiles essentielles, vous pouvez prendre du chlorure d’aluminium (sauf s’il y a des lésions), il assèche et diminue la prolifération des bactéries

  • Les bains de pied

Pour soulager les démangeaisons, faites des bains de pied chaque jour. Mettez par exemple 4 à 5 cuillères de bicarbonate de soude dans un litre d’eau dans une bassine, et plongez vos pieds dedans pendant au moins un quart d’heure. Et séchez-les bien après pour éliminer l’humidité.

Si vous n’avez pas de bicarbonate de soude sous la main, utilisez du sel, il empêche la prolifération des champignons. 

Prévention et conseils

Il faut soigner l’infection le plus rapidement possible mais il faut aussi adopter des règles d’hygiène strictes pour prévenir les récidives.

Ne marchez plus pieds nus dans les endroits risqués comme les vestiaires, les piscines ou en salle de sport. Mettez des chaussures de bains.

Lavez-vous les pieds tous les jours, sans savon de préférence. Et séchez bien les espaces entre vos orteils. Si nécessaire, vous trouverez, dans le commerce, des poudres asséchantes pour les pieds et des sprays spéciaux (antifongiques) pour vos chaussures.

Si vous souffrez de transpiration excessive (hypersudation), vous pouvez aussi utiliser des sprays anti transpiration. A défaut, saupoudrez l’intérieur de vos chaussures avec du bicarbonate de soude, il absorbe bien l’humidité.

Optez pour des chaussures qui laissent passer la transpiration, elles doivent être bien ventilées. Préférez les sandales en cuir aux chaussures fermées.

Changez de chaussures tous les jours et faites séchez vos chaussures de sport après les avoir utilisées.

Adoptez les chaussettes en fibres naturelles comme le coton et changez–les tous les jours.

Laissez vos pieds à l’air libre le plus souvent possible.

Gardez vos ongles courts. Gardez-les propres aussi. Ne grattez pas vos lésions.

N’utilisez pas le linge de toilette de quelqu’un d’autre. Ni les chaussures d’ailleurs.

Ne mettez pas de tapis de bain.

Pour éliminer les champignons, lavez vos vêtements à 60°C.

Nettoyez votre salle de bain le plus souvent possible et désinfectez la douche et la baignoire avant et après chaque utilisation.

Et enfin, examinez vos pieds régulièrement pour repérer le moindre signe d’infection.